Espace Graffenried

Expositions d'art dans l'Ancienne Maison de Ville d'Aigle


L’Espace Graffenried est un   nouveau lieu culturel, propriété de la Commune d'Aigle, consacré à l’exposition d’œuvres d’art et inauguré le 8 septembre 2018.

Actuellement, deux expositions sont visibles:

De la vigne à la cime  (Frédéric Rouge, François Birbaum et Marie-Joseph Orgiazzi)

Les hommes tombés  (Olivier Estoppey)

Horaires: mercredi-samedi, 10h-12h / 13h30-17h et sur rendez-vous

Visites commentées gratuites (sans inscription): 

2018, le 25 octobre et le 29 novembre à 18h30

2019  le 5 janvier à 14h

De la vigne à la cime réunit trois peintres significatifs pour la région, ayant eu des liens étroits avec Aigle : Frédéric Rouge (1867-1950) qui y est né, François Birbaum (1872-1947) qui s’y installe en 1923 et Marie-Joseph Orgiazzi (1945-1998) qui y a enseigné et cofonde la galerie Farel en 1972. Ces trois artistes ont joué un rôle important pour la vie culturelle et artistique aiglonne. Pour son exposition d’ouverture de l’Espace Graffenried, la Commune d’Aigle souhaite donc valoriser ce patrimoine artistique et exposer principalement des œuvres issues de sa collection et de la Fondation Frédéric Rouge qu’elle soutient.

 

Rouge, Birbaum et Orgiazzi se sont tous trois intéressés aux paysages et formes qui les entourent, se tournant presque inévitablement vers les thématiques et les représentations du vignoble et de la montagne. Liées à la fois à la vigne et aux cimes, Aigle et sa région ont été une source d’inspiration pour ces artistes qui y ont vécu ou travaillé ; ils les ont représentées ou suggérées dans des styles et techniques bien distincts. Dans cette exposition, les scènes de genre naturalistes et les imposantes chaînes de montagne romantiques de Frédéric Rouge sont mises en parallèle avec la douceur des pastels de François Birbaum, paysages contrastés de vallées et de sommets. Ensemble, ils dialoguent avec les compositions poétiques et symboliques de Marie-Joseph Orgiazzi, natures mortes géométriques, abstractions lyriques et matiérisme. Nourris des endroits parcourus par les artistes, les œuvres présentées offrent donc trois regards sur la région aiglonne, de la vigne à la cime. Pour clore cette exposition, Le Monde des Montagnes, ouvrage animé de Camille Scherrer (*1984), artiste vivant à Forchex, offre un contrepoint contemporain aux œuvres présentées. L’installation dialogue avec ces dernières par leur thématique commune et leur iconographie alpine.

Dessinés à l’encre de Chine sur papier calque ou à la mine de plomb sur film transparent, les traits d’Olivier Estoppey sont autant narratifs qu’expressifs.

Point de départ de ce travail, une première réflexion honore la mémoire d’un ami tombé en montagne, engendrant de multiples dessins sur le thème des hommes tombés, pour ensuite mener à un groupe de trois figures sculptées intitulé Le vent les portera et présenté à Bex & Arts en 2017. Puisque tout part du dessin dans l’art d’Olivier Estoppey, l’exposition Les Hommes tombés revient sur l’essentiel des études menant à la création de son trio sculpté. Les oiseaux tirés de son groupe de figures et réalisés en treillis, fil et paille de fer complètent ses dessins, jouant eux aussi avec l’espace, les pleins et les vides. Paradoxalement et symboliquement, leur légèreté semble alors s’opposer aux hommes tombés…

Contact


Espace Graffenried

Place du Marché 2
1860 Aigle
Suisse

Situation


Galerie