Expos passées


De la vigne à la cime  (Frédéric Rouge, François Birbaum et Marie-Joseph Orgiazzi) du 8.09.2018-2.03.2019

De la vigne à la cime réunit trois peintres significatifs pour la région, ayant eu des liens étroits avec Aigle : Frédéric Rouge (1867-1950) qui y est né, François Birbaum (1872-1947) qui s’y installe en 1923 et Marie-Joseph Orgiazzi (1945-1998) qui y a enseigné et cofonde la galerie Farel en 1972. Ces trois artistes ont joué un rôle important pour la vie culturelle et artistique aiglonne. Pour son exposition d’ouverture de l’Espace Graffenried, la Commune d’Aigle souhaite donc valoriser ce patrimoine artistique et exposer principalement des œuvres issues de sa collection et de la Fondation Frédéric Rouge qu’elle soutient. Télécharger le pdf "De la vigne à la cime"

Les hommes tombés  (Olivier Estoppey) du 8.09-2018-5.01.2019

Olivier Estoppey (*1951), artiste-sculpteur vivant à Lausanne, a installé son atelier à Aigle. Point de départ de ce travail, une première réflexion honore la mémoire d’un ami tombé en montagne. Puisque tout part du dessin dans l’art d’Olivier Estoppey, Les Hommes tombés revient sur l’essentiel des études réalisées entre 2015 et 2017 menant à la création de son trio sculpté et exposé lors de la biennale Bex & Arts 2017.
Télécharger le pdf "Les hommes tombés"

Figures  (Marc de Bernardis) du 17.01-2019-23.03.2019

Dessinées aux crayons, les figures de Marc De Bernardis sont à la frontière  entre l’autoportrait évoquant la tradition des maîtres anciens et les « portraits chiffonnés » qui  découlent  d’une observation attentive, menée par cet artiste ayant son atelier à Aigle.
Télécharger le pdf "Figures"

Repetitio-Béjart Ballet Lausanne (Lionel Henriod) du 5.04.2019 au 22.06.2019

C’est lors d’une carte blanche donnée par le Béjart Ballet Lausanne en 2017 que Lionel Henriod réalise cette série de photographies. Dans les coulisses de Dixit, l’artiste lausannois capture la création de ce spectacle.Repetitio présente des photographies en couleur, basées sur le mouvement ; des images qui, bien que silencieuses, évoquent un rythme, une onde. Comme toujours dans les travaux de Lionel Henriod, c’est la relation entre une présence et un espace qui importe.

Télécharger le pdf "Repetitio-Béjart Ballet Lausanne"

Imprimer