Aigle installe des œuvres prêtées par la triennale Bex & Arts

L’une, signée Markus Müller, au pied de l’Hôtel de Ville et l’autre, signée Karsten Födinger, sur le quai Doret.


Communiqué de presse

Aigle, le 22 avril 2015

 

Aigle installe des œuvres prêtées par la triennale Bex & Arts

Lead

Une convention de prêt de longue durée autorise la ville d’Aigle à exposer gratuitement deux œuvres réalisées dans le cadre de la triennale de sculptures contemporaines Bex & Arts 2014, Emergences. Deux pièces ont été installées en plein air dans l’espace public: l’une, signée Markus Müller, au pied de l’Hôtel de Ville et l’autre, signée Karsten Födinger, sur le quai Doret. Les services de la commune ont procédé à leurs mise en place, signalisation et éclairage. En proposant ce partenariat qu’elle souhaite renouveler, la ville d’Aigle entend poursuivre son soutien aux artistes et promouvoir la présence d’œuvres d’art dans les espaces publics.

 

La ville d’Aigle et la Fondation Bex & Arts ont conclu une forme de partenariat, qui autorise, selon convention et accord de chaque artiste, l’exposition en plein air d’œuvres conçues dans le cadre de l’édition 2014 de la triennale. Le choix de la commission culturelle, entériné par la Municipalité, s’est porté sur deux sculptures :

- C’est en forgeant que l’on devient forgeron (2014), de Markus Müller (*1970). Cette sculpture évoque un totem ou une sorte de colonne inclinée, réalisée en bois et peinte en noir. Sa forme torsadée n’est pas sans rappeler la forme d’une vis ou d’une mèche de perceuse aux dimensions monumentales. L’œuvre de Markus Müller a été installée par les services de la commune à l’entrée de l’Hôtel de Ville, au pied du perron. L’artiste réside et travaille à Bâle, où il a étudié à la Hochschule für Gestaltung und Kunst. Il s’est vu décerner à trois reprises des prix fédéraux d’art, en 2004, 2008 et 2010. Il a participé à de nombreuses expositions collectives et personnelles notamment à Bâle, Baden, St-Gall et Lucerne.

- Laisse béton ! 2014, de Karsten Födinger (*1978). Familier des matériaux rappelant les chantiers, l’artiste a conçu ce bloc de béton aux multiples facettes peintes, que l’on aperçoit désormais posé en équilibre incertain dans la pente gazonnée qui longe le quai Doret. Tel un rocher test, cette sculpture interpelle le regard par sa statique dégageant une certaine étrangeté : quelle est au juste la trajectoire de ce bloc ? On notera encore que la démarche de Karsten Födinger puise ses références dans les travaux menés par l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage. L’artiste vit en Allemagne, où il s’est formé à l’académie des beaux-arts de Karlsruhe (2003-2008) avant d’exposer notamment à Paris, Bâle et Zürich.

Valoriser la présence de l’art

La convention prévoit d’exposer ces deux sculptures jusqu’en 2017 et de renouveler le prêt d’autres œuvres à l’occasion des prochaines triennales, la commune prenant en charge l’installation et le démontage de chaque pièce.
Depuis 2009, la ville d’Aigle s’efforce de valoriser la présence d’œuvres d’art sur divers sites en diversifiant ses acquisitions, en mettant en valeur le patrimoine existant (Espace Frédéric Rouge au Château) et en réservant un espace aux productions contemporaines (lieu d’exposition, en association avec une grande école d’art romande, projeté dans l’Ancienne Maison de Ville selon le préavis 2014-14 ).

 

Contacts:

Frédéric Borloz, syndic, 079 204 43 30, syndic@aigle.ch

Jessica Schupbach, curatrice Bex & Arts, 079 398 76 91, direction@bexarts.ch

s