Un crédit de 8 millions supplémentaires est demandé


Communiqué de presse

Aigle, 24 décembre 2021

8 millions supplémentaires sont demandés pour l’assainissement, la rénovation et l’agrandissement de l’Hôtel de Ville

C’est par un préavis à caractère d’urgence que la Municipalité sollicite un crédit complémentaire de 8 millions pour l’assainissement, la rénovation et l’agrandissement de l’Hôtel de Ville, des bâtiments annexes et de son parking. Un premier préavis d’un montant de 12 millions, auquel s’ajoutait un crédit de 100'000 francs pour un chauffage utilisant les énergies renouvelables, avait déjà été approuvé par le Conseil communal en urgence en mars 2021 afin d’utiliser provisoirement les locaux vacants de l’Hôpital au Chemin du Grand-Chêne 1.

Dès l’adoption du préavis 2021-04 en mars dernier, les études et analyses relatives aux travaux de rénovation de l’Hôtel de Ville, un bâtiment érigé en 1964, complété par une annexe et un parking souterrain en 1991, sont entrées dans une phase plus poussée. Elles ont mis en évidence des problèmes d’étanchéité dans les façades, de corrosion, de carbonatation dans le béton armé, de faible bilan énergétique (dû au chauffage à mazout) et de lacune parasismique. À ces premiers constats est venue s’ajouter l’analyse du système de chauffage : dans l’optique des énergies renouvelables, l’option d’un chauffage à distance (CAD) est préconisée. Elle s’inscrit dans le projet de d’extension du réseau de CAD de l’usine d’incinération SATOM à Monthey qui valorise ainsi la chaleur qu’elle produit. Son réseau devrait être opérationnel au centre-ville d’Aigle d’ici à 2026-2028. Dans l’intervalle, une installation provisoire de chauffage au biogaz produit régionalement est proposée.   

Un parking souterrain à assainir

Il est également apparu que le parking souterrain de l’Hôtel de Ville, dont les travaux n’avaient pas été inclus dans le préavis 2021-04, exigeait une rénovation afin de pallier ses défauts d’étanchéité. Etant également obsolète du point de vue de la protection incendie et de l’éclairage de sécurité, il doit impérativement être mis aux normes afin de pouvoir accueillir notamment les véhicules de la Police du Chablais (EPOC).

Annexe à surélever

Les services cantonaux, à savoir l’Office des poursuites et la Justice de Paix, actuellement locataires de certains espaces de l’Hôtel de Ville, ont également fait valoir des besoins d’espaces supplémentaires. La Municipalité a donc proposé de surélever l’annexe de l’Hôtel de Ville afin de garantir le maintien de tous les locataires sur le site, administration communale comprise, grâce au gain d’une surface de 200 m². Les travaux envisagés prévoient que tant l’augmentation des surfaces que l’amélioration de la qualité des locaux mis à disposition des services cantonaux et intercommunaux généreront des revenus supplémentaires. Consciente que l’on se dirige désormais vers un chantier global, la Municipalité a décidé d’opter pour une rénovation complète du site, parking compris, qui assurera les besoins pour au moins les 25 à 30 prochaines années. C’est pourquoi, un crédit de 8 millions supplémentaires est soumis au vote du Conseil communal. Le caractère d’urgence du préavis provient des délais inhérents à ce chantier complexe, imbriqué dans celui du futur gymnase. Pour rappel, le déménagement de l’administration communale et cantonale pendant 2 ans dans les locaux de l’ancien hôpital, au chemin du Grand-Chêne 1, permet une économie de 2 millions.

Contacts :
Grégory Devaud, syndic, 079 641 64 37, gregory.devaud@aigle.ch
Fabrice Cottier, municipal en charge des bâtiments et constructions, 079 623 32 92, fabrice.cottier@aigle.ch

.

Imprimer